Un médicament rend accro aux jeux

Un scandale vient récemment d’éclater au sujet d’un médicament qui est prescrit aux personnes souffrant de la maladie de Parkinson. Ce médicament, le Requip, entraînerait en effet des problèmes d’addiction, et plus particulièrement d’addiction aux jeux. De nombreuses victimes ont ainsi témoigné sur les effets secondaires de ce médicament, mais également des journalistes qui ont fortement médiatisé cette affaire. Le Requip est un médicament qui est prescrit aux malades de Parkinson lorsque la maladie atteint un stade plutôt avancé et que les tremblements commencent à être incontrôlables.

Ce médicament permet donc de fortement réduire les tremblements en permettant donc aux malades de pouvoir reprendre une vie normale. Pour ce faire, le Requip stimule tous les récepteurs de dopamine présents dans le cerveau, ce qui peut également entraîner une certaine perte de contrôle de la part des patients. Ces derniers peuvent donc ressentir de grandes difficultés à contrôler leurs désirs et leurs impulsions. Nombreux sont ceux qui ont donc petit à petit sombré dans l’addiction en vue de pouvoir satisfaire leur plaisir.

De nombreux témoignages ont été rendus publics, dont notamment celui d’une jeune femme qui est devenue en l’espace de très peu de temps une joueuse pathologique. Celle-ci a décidé de s’inscrire sur un casino en ligne après avoir regardé une publicité en ligne. Elle a donc commencé à jouer à de nombreux jeux (machine à sous, black jack Switch…) et à s’inscrire sur d’autres casinos. Elle aura au total dilapidé l’ensemble de ses économies et se sera même endettée à plus de 90 000€.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *